La pratique du fisting


Le fist est une pratique transversale à tous les genres et sexualités.


Elle peut se pratiquer quelle que soit l'orientation sexuelle. Elle nécessite une certaine connaissance et contrôle de son propre corps, la capacité de s'ouvrir totalement à l'autre, et permet d'établir une connexion extrêmement intime entre les partenaires, de mon point de vue.


Il faut en avoir vraiment envie.


Surtout si on est la personne qui reçoit, et prendre son temps, respirer, s'arrêter à la moindre gêne ou douleur qui dépasse notre seuil de tolérance. Ne surtout pas se forcer pour relever je ne sais quel défi... Le corps a ses limites et il vaut mieux les respecter.


Et c'est très important d'utiliser un bon lubrifiant en grande quantité (penser à utiliser un lubrifiant à base d'eau ou de silicone pour la pénétration vaginale, car les lubrifiants à base d'huile ou de gras déséquilibrent la flore vaginale et favorisent les mycoses et démangeaisons par la suite). Il faut savoir aussi que les lubrifiants gras (huile, vaseline, beurre, etc) détruisent le latex en le rendant poreux et rendent donc les protections (gants de latex, préservatifs) inefficaces. Donc si on a utilisé un lubrifiant gras lors d'une pénétration digitale/manuelle.


Chez certaines personnes le col de l'utérus est sensible, chez d'autres moins, alors cela dépend de chacun-e. Le col de l'utérus est de toute façon situé peu profondément dans le vagin, donc il n'est pas besoin d'un fist pour le toucher, on le touche parfois simplement avec les doigts ou un gode ou un pénis, pas particulièrement longs.

Donc il ne faut pas s'angoisser à propos du col de l'utérus mais avant tout écouter son/sa partenaire et guetter les signaux de gêne, s'assurer que tout se passe bien, et surtout ne jamais forcer, et respecter le fait que la partenaire peut avoir besoin de temps, d'une longue préparation, voire de jouir avant d'accueillir le fisting, d'être au maximum de son excitation ou bien totalement détendu-e...


Plus la zone du point G est stimulée, plus elle se gorge de liquide et plus on a de chances d'éjaculer.

Or le fisting remplit le vagin plus que tout autre chose et donc stimule la zone du point G assez fortement.


Le fisting souffre d'une réputation de «pratique extrême» alors qu'elle nécessite bien au contraire beaucoup de patience et de douceur...

Daviniamanchega
nataliamaximova
Martinka
zena
ssmpems
vikmkt
montillet-claudia12
clea.calypso
celin3